La Direction d’Eurenco déboutée

 

Le 19 mars dernier la Direction d’Eurenco a assigné 28 salariéEs devant le TGI d’Avignon pour
« atteinte caractérisée à la liberté d’entreprendre et de la liberté du travail »
pour « atteinte à la sécurité des personnes et des biens »
et pour « trouble illicite engendré par le blocage des accès aux locaux du site Sorgues. »

 

Voici les conclusions du jugement:

Le juge des référés dit  » n’y avoir lieu à référé sur les demandes formées par la SA Eurenco,

En conséquence , constate que les salariés EXERCENT DE MANIÈRE LICITE LEUR DROIT DE GRÉVE depuis le 12 février 2018,
invite les parties en cause à se rapprocher de Mr le Préfet du Vaucluse afin de soumettre à une médiation sous son égide pour trouver une issue négocié au conflit,
Rejette les demandes plus amples ou contraires,
Condamne la SA Eurenco aux entiers dépens d’instance »

Jugement du Tribunal

Évidemment le conflit a été réglé grâce à notre lutte et en obtenant 11 embauches.

Cela montre bien que le droit de grève est un droit fondamental !

Ni les salariés , ni le syndicat CGT ne sont donc condamnés.

La Direction a voulu nous faire mal en s’attaquant à nos familles et en voulant nous faire passer pour des irresponsables auprès des salariés, aujourd’hui on en ressort plus fort !!!

Mais nous ne l’oublierons jamais !!!!!!!!!

Une victoire qui nous conforte dans le fait que le droit de grève existe encore et qu’on ne peut pas l’anéantir avec des simples allégations.

 

 

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *